L’apparition d’un nouveau scandale

19 novembre 2015 / By

Historiquement, le fardeau qu’est le dopage n’a jamais été effacé. Ces proportions se sont accrues ces derniers jours avec l’apparition d’un nouveau scandale. Effectivement les projecteurs se sont braqués sur nos amis Russes. A mon sens, il parait aberrant que des choses de la sorte puissent ou aient pu se passer. La fédération a profité de son lobbying en réclamant des sommes folles contre le silence des athlètes, en rapport à leurs pratiques dopantes repérées.

Un scandale de plus qui égratigne notre sport, nos valeurs, ce pourquoi nous nous levons et nous endormons chaque matin. Alertons-nous & réagissions vite ! Nous pensions les années 2000 derrière nous… L’affaire Balco (programme généralisé de dopage de sportifs américains), le spectre de Ben Johnson (tests positifs cachés par des institutions étatiques puis révélé au grand public suite à des différents avec son équipementier) & ce flop russe vient remettre à jour des fantômes que l’on pensait bien disparu.

L’évolution du dopage : des technologies toujours plus avancées.

Le très bon programme sportif incontournable depuis des années, Stade 2, n’est pas passé à coté du phénomène. (voir le lien ci dessous). Les investigateurs se sont placés au sein d’une expérience grandeur nature avec des sportifs en fin de carrière ayant acceptés de se doper à micro-dose.

Le Résultat ? Ils ont tous amélioré leur performance et de manière plus qu’importante pour certains, voir de manière inhumaine. Un exemple simple, celui de gagner une trentaine de secondes sur un 3000m entre, avant et la fin des trente jours d’expériences de micro-dopage. Ce reportage est en droit de nous alarmer. Il d’autant plus choquant que ces « sportifs » puissent rester en dessous des seuils légaux et ainsi avoir un passeport biologique « propre ». Un micro-dopage effectué le soir ne sera pas détectable le lendemain matin. En effet, les contrôles inopinés ayant lieu chez les sportifs entre 6H00 du matin et 23H00..

Pourquoi ne pas introduire les contrôles de nuits pour les sportifs ? (la FDJ avait subit l’expérience lors du dernier TDF, au grand damne de Marc MADIOT) Cela paraît une évidence pour contrer ces techniques sulfureuses. À mon sens, les sportifs en désaccord avec cela ont probablement quelque chose à se reprocher. Outre le fait de se faire réveiller en pleine nuit, je ne vois pas en quoi le sportif « clean » peut être inquiété, même lors d’une préparation pour un évènement.

Comment faire évoluer les choses ?

A l’heure actuelle, c’est à l’IAAF et son nouveau président de redorer le blason de l’athlétisme dans le monde entier, en imposant de nouvelles règles plus efficaces. Le changement à la tête de l’IAAF avec Sébastien COE représente la bonne période pour faire peau neuve. Il parait choquant voir alarmant qu’un athlète puisse avoir le droit de récidiver. La suspicion sera plus que jamais présente et les performances analysées de près. GATLIN ne me contredira pas. Cet exemple me laisse d’ailleurs plus que dubitatif. Un athlète possédant de meilleurs temps en étant « propre » qu’avant quand il se dopait… Strange !

L’athlétisme est victime de certains tricheurs, comme le cyclisme, mais ce ne sont pas les seuls. Ces deux sports sont régulièrement rattachés à la controverse. Pourquoi les autres sports n’ont-ils pas le même nombre de contrôles ? En 2012 : 1812 échantillons de cyclistes ont été analysés, l’athlétisme (1164 échantillons), le rugby (588) et le football (548) …

La dureté de certains sports et les enjeux économiques sont les principales raisons qu’ont les athlètes à agir de la sorte. Ils n’ont pour la plupart aucun diplôme en poche et ont tout misé sur leur réussite sportive. Quand les sportifs sont limités en terme de résultats et qu’ils sont dos au mur, certains peuvent passer du côté « obscur ». Au revoir les dotations et les contrats lucratifs. Ces mêmes personnes n’ont pas l’argent pour payer les laboratoires pour des produits non détectables. Sacré cercle vertueux… Le plus écœurant reste ceux qui s’enrichissent en fermant les yeux sur cette tricherie, discret mais o combien efficace !

« On peut dire qu’un gouvernement est parvenu à son dernier degré de corruption quand il n’a plus d’autre nerf que l’argent »

Pour revenir aux prémices de l’article, les Russes pourraient être les 1ers à tomber en risquant d’être privés de sportifs aux JO brésilien. Néanmoins, en tant que « Grand sportif », le très cher Vladimir ne risque pas de l’entendre de cette oreille. Et quand on connait le pouvoir des politiques et celui de … Poutine ! « On peut dire qu’un gouvernement est parvenu à son dernier degré de corruption quand il n’a plus d’autre nerf que l’argent » Rousseau résumait déjà donc parfaitement les rouages de notre société et de la corruption qu’elle gangrène..

Sportivement vôtre

Athlète du Stade Sottevillais 76/POLE VAULT
RP: 5m60 (2014)/ 3ème Championnats de France Élite 2012 & 2013/ Champion de France Espoir (2012)

0 Commentaires


Aimeriez-vous partager vos avis?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire


reflex-footer-button

Nous vous attendons.

Vivez l'esprit Créative Sports Media !

Nous ne partagerons jamais vos coordonnées.