La blessure, la pire ennemie du sportif

29 octobre 2015 / By

L'impact de la blessure sur l'athlète

29 octobre 2015 / By

Le sport de haut niveau amène le sportif à dépasser ses limites et parfois au-delà du raisonnable ; ce qui engendre des blessures. Outre le fait de ne plus pouvoir pratiquer physiquement sa passion pendant une période, il y a un impact psychologique important.

Que faire pour prévenir de la blessure ?

Tout d’abord, la prévention de la blessure passe par une bonne hygiène de vie. A mon sens, c’est le sommeil qui permet la meilleure récupération. Je fais en sorte de dormir 8 heures par nuit. Ensuite, je mange simplement de façon équilibré et varié. La bonne hydratation et les étirements permettent d’éviter des tendinites. Une séance d’étirement de temps en temps permet en récupération de détendre les fibres musculaires de manière générale pour éviter des muscles trop raides et ainsi prévenir des blessures musculaires ou bien des insertions tendineuses douloureuses. Il faut aussi faire attention au surentrainement.

En deuxième lieu, il est important d’avoir un corps médical qui vous est fidèle et qui vous suit de manière à ce qu’ils vous connaissent et connaissent les contraintes techniques de votre sport. En effet, il est essentiel de voir un kinésithérapeute, un ostéopathe, un médecin du sport, un nutritionniste, voir même un coach mental.

Le kinésithérapeute est l’encadrant que je vois la plus derrière l’entraineur. En effet, il connait les faiblesses du sportif. Le travail effectué avec ce dernier qui est préventif dans un premier temps, appelé « prophylaxie » permet de renforcer les zones de points faibles. Ensuite, le kiné permet aussi de libérer des tensions par des manipulations et massages pour le bien-être du sportif.

Que faire quand survient la blessure ?

« Une douleur au tendon rotulien s’est déclarée en avril 2015, j’ai continué ma saison en serrant les dents en me disant que ça passerai. Avec la douleur, j’ai dû réduire les charges de musculations et de bondissements. Résultat, je réalise une très moyenne saison estivale car physiquement je n’étais pas performant. »

Lorsqu’il y a blessure, selon sa gravité et la période, le sportif devient anxieux sur sa préparation et ses différents objectifs. En effet, c’est un moment où le mental joue un rôle important.

  • Accepter la blessure

La blessure n’est jamais anodine et provient la plupart du temps d’un surentraînement (fatigue, sur charge d’entrainement…), et/ou d’une carence (alimentaire, physique…). Il est important de déterminer l’origine de la blessure. La convalescence peut être un bon moyen de récupérer physiquement mais aussi mentalement.

Cela vous permet aussi de faire le « break » et de vous ressourcer. Vous reviendrez après la blessure avec encore plus d’envie. Ce temps d’arrêt vous donnera l’opportunité de renforcer plus précisément une autre partie du corps qui est déficitaire par exemple. En effet, quand la pratique intensive du sport à lieu tous les jours voire plusieurs fois par jour il faut savoir gérer l’inactivité et surtout ne pas essayer de « tester » sa blessure.

  • Regarder vers l’avant

Il faut penser à la reprise de l’entrainement et se fixer les objectifs de reprise. Viens, la période de rééducation chez le kinésithérapeute ; la plupart du temps avec une ou plusieurs visites médicales afin de reprendre l’activité physique crescendo de manière à reprendre conscience des muscles qui ont subi une période d’inactivité.

  • Apprendre de ses erreurs

La blessure permet de prendre du recul. « A la fin de la période estivale, je n’ai pas coupé l’activité physique en continuant des hobbies comme le kite surf et tennis. Cela n’a pas permis à mon tendon de récupérer et je me suis retrouvé avec une fissure au tendon rotulien à la reprise de l’entrainement ». Finalement la période pendant laquelle le sportif est blessé doit être utilisée à bon escient : prendre du temps pour récupérer physiquement d’une saison sportive et se ressourcer mentalement. La récupération n’est pas anodine est fait partie intégrante de la performance…

Sportivement vôtre

Athlète du Stade Sottevillais 76/POLE VAULT
RP: 5m60 (2014)/ 3ème Championnats de France Élite 2012 & 2013/ Champion de France Espoir (2012)

0 Commentaires


Aimeriez-vous partager vos avis?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire


reflex-footer-button

Nous vous attendons.

Vivez l'esprit Créative Sports Media !

Nous ne partagerons jamais vos coordonnées.