Note: Cet article constitue la première série d’études consacrées au leadership au sein des organisations sportives

 

 

3(2)Le monde dans lequel nous vivons connaît un profond et rapide changement. Les progrès technologiques dans les communications, les sciences, l’ingénierie, la médecine, et autres industries se produisent à un rythme qui dépasse l’imagination. Dans de nombreuses parties du monde, les entreprises, ainsi que les organisations et les institutions sont de plus en plus diversifiées et leurs entrées dans la mondialisation se caractérisent par l’intégration et la compression croissante des économies, des interactions sociales, idéologiques et culturelles.

Dans cet environnement, les organisations sportives font face, à tous les niveaux, aux nouveaux défis complexes de la mondialisation du sport. Cette complexité requiert des dirigeants, des capacités à créer et à mettre en œuvre une vision partagée. Cette nouvelle économie du sport attend de ces derniers une parfaite adaptabilité et une mise en place d’une réflexion stratégique, réactive face à ces nouvelles contraintes. En addition de tout cela, la croyance fondée qui fait état que le succès d’une organisation est finalement obtenu grâce à un leadership solide, la constitution d’une équipe compétente et un attachement aux valeurs « authentiques ».

Les défis et les opportunités rencontrés par les dirigeants au sein des organisations sportives sont similaires à bien des égards à ceux des organisations dans d’autres industries. Cependant, de nombreux aspects des organisations sportives, selon le type et le niveau, présentent des défis uniques et différents. Toutes les organisations sportives impliquent, par exemple, une communication directe avec les gens. Toutes les fonctions y sont représentées, à un certain niveau, dans un environnement juridique, économique, socio-culturel et politique. Beaucoup fonctionnent également directement, ou, indirectement dans un contexte mondial. En outre, comme les leaders dans d’autres industries, les responsables des organisations sportives à travers le monde sont confrontés à une société en perpétuelle évolution et de plus en plus technologique.

Dissocier le leadership émotionnel du leadership organisationnel

Dans le sport, il est généralement facile de reconnaître l’influence que les entraîneurs, directeurs généraux, chefs d’entreprise, les propriétaires, et ainsi de suite, ont dans leurs organisations. Cependant, il est extrêmement important de noter que même si une personne est influente dans un rôle de leadership, il y a une multitude de facteurs contextuels qui peuvent prévenir ou minimiser l’efficacité du leader dans la réalisation des résultats organisationnels souhaités ou attendus.

Nous voyons donc qu’il y a pléthore de cadres et de contexte où le leadership s’exprime au sein de l’industrie du sport. On admet généralement que cette position peut être assumée par les propriétaires, les présidents, les directeurs généraux, les entraineurs et préparateurs, les cadres des clubs (commerciaux, communication et évènementiel etc.) et même certains sportifs. Nous parlerons alors de leadership émotionnel. Du fait de leurs passés au sein des clubs, de leurs liens avec les joueurs et les supporters, de leur aura personnel, ces personnes vont indirectement influencer sur la stratégie adoptée par le club.

3(3)A contrario, le leader principal, celui auquel la destinée de l’organisation est confiée, doit canaliser ses influences dissonantes afin de mener à bien sa mission. Si beaucoup de personnes peuvent être spécialisées dans un domaine, le dirigeant principal se trouve en haut de la chaine décisionnelle ; il ruisselle vers le bas en y ajoutant les personnes et les compétences nécessaires à la réalisation de sa vision stratégique. Bien sûr, ces futurs membres doivent partager, entre eux et avec le dirigeant, la même culture d’entreprise ; des idées opposées risqueraient de faire vaciller le projet.

Enfin, Ils doivent également être en mesure d’aller avec le courant et d’être flexible avec l’évolution du marché de l’industrie du sport. Dans cette optique, nous vous invitons à lire le prochain article consacré au leadership dans le sport. Nous y comparerons le style managérial de plusieurs présidents de clubs français.

Sportivement vôtre.

Entreprendre et encore entreprendre ! Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie. Entre « jeu et enjeu », le sport est en pleine mutation et chaque passionné se doit de participer à la construction du sport de demain.

0 Commentaires


Aimeriez-vous partager vos avis?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire


reflex-footer-button

Nous vous attendons.

Vivez l'esprit Créative Sports Media !

Nous ne partagerons jamais vos coordonnées.